Examen du projet de loi par les sénateurs 17 février 2021

Au lendemain de la suppression de la PMA sans père du projet de loi bioéthique par les sénateurs et à l’approche de la commission mixte paritaire, un sondage Ifop révèle que moins d’un tiers des Français souhaite la poursuite de l’examen du texte dans son intégralité. Le message des Français est clair : ils sont opposés au passage en force du Président de la République et de son gouvernement sur un sujet clivant qui fracture la société et les élus.

Le Président de la République avait fait de l’obtention d’un consensus une condition sine qua non pour le projet de loi bioéthique. Avec l’échec de la commission mixte paritaire (CMP) qui avait été convoquée par le Premier ministre ce jour, cette fracturation de la société sur un sujet qui divise se révèle plus forte que jamais. Le gouvernement doit en tirer les conséquences en suspendant l’examen du projet de loi ou en retirant du texte les mesures qui ne font pas consensus : PMA sans père, reconnaissance des GPA réalisées à l’étranger, autoconservation des ovocytes sans motif médical, création d’embryons transgéniques et chimériques, interruption de grossesse jusqu’à 9 mois pour « détresse psycho-sociale ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*