SOS Education à fait condamner l’Education nationale

Nous avons obtenu la condamnation du ministère de l’Éducation par le Conseil d’État !

Souvenez-vous : en 2015, le ministre Najat Vallaud-Belkacem avait signé en catimini un décret enterrant ce qui restait du baccalauréat par un système de notation « à crédit » : les candidats recalés pouvaient désormais conserver leurs notes supérieures à 10 pendant 5 ans.

Dans son obstination à tout niveler par le bas, le ministère avait même prévu de permettre ainsi aux candidats passant le bac en 3, 4, ou 5 fois d’obtenir une mention !

Ce n’était pas assez de dévaloriser encore un peu plus le baccalauréat : il fallait aussi galvauder toute reconnaissance d’un mérite particulier !

Devant cette injustice flagrante, dévalorisant le travail de bons élèves qui ont le baccalauréat du premier coup, SOS Éducation avait tout de suite réagi en s’opposant officiellement au décret.

Évidemment, le ministre avait balayé notre requête d’un revers de la main.

Mais c’était sans compter sur la pugnacité des membres et sympathisants de SOS Éducation…

Loin d’enterrer l’affaire, le mépris du ministre a mis le feu aux poudres !

En quelques jours, une campagne de mobilisation nationale a été lancée pour saisir le Conseil d’État.

Des dizaines de milliers de pétitions signées par nos membres ont ainsi traversé la France et convergé vers Paris. Notre délégué général Jean Paul Mongin, aidé par l’équipe des permanents, en a livré un camion entier à la plus haute juridiction administrative, pour exiger qu’elle prenne le problème à bras le corps.

Voir le site SOS Education

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*